10 ans ACOFI

10 ans de coopération à travers la licence professionnelle ACOFI-GECOFI

2008-2018 : 10 ans de coopération entre l’Université de Saint-Etienne (Jean Monnet) et les Universités de Rabat (Mohammed 5), de Mohammedia-Casablanca (Hassan2 ), de Settat (ENCG, Hassan 1er).

Les universités Jean Monnet (Saint Etienne), Mohammed V (Rabat), Hassan II (Mohammedia-Casablanca et Hassan 1er (Settat) ont le plaisir de fêter les 10 ans de coopération à travers la licence professionnelle GECOFI-ACOFI délivrant un double diplôme marocain et français aux étudiants qui ont suivi ce cursus original.

Dès 2008 la coopération a commencé à l’IUT de Saint-Etienne, par des rencontres à l’initiative des Conférences de Présidents d’Université française et marocaine, avec l’impulsion de Robert FOUQUET ex-président de l’Université Jean Monnet et de Mohamed KOUAM président de l’Université Chouaïb Doukkali (El Jadida), et avec le soutien de Khaled BOUABDALLAH Président de l’Université Jean Monnet et de Serge RIFFARD Vice-Président Relations Internationales.

Le but était alors d’associer les systèmes universitaires marocains et français dans la formation de cadres intermédiaires, spécialité reconnue des IUT, pour la comptabilité et la gestion d’entreprises, à travers un programme ambitieux de coopération entre les deux pays dénommé FSP ARESM (Fond de Solidarité prioritaire) (Appui à la Réforme de L’Enseignement Supérieur Marocain), avec le soutien des Ministères français et marocain de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et du Ministère des Affaires Européennes.

La convergence des programmes de formation en licence devant servir de support au rapprochement des entreprises françaises et marocaines coopérant sur le sol marocain.

Après une période d’un an d’échanges, l’étude de faisabilité s’étant révélée positive, les conventions entre les établissements étaient signées et la première promotion recrutée pour la rentrée universitaire 2009.

Chacune des universités marocaines avait adopté, au préalable, un programme de formation identique à celui de la licence délivrée par l’université de Saint-Etienne. L’équipe de professionnels, d’enseignants et de chercheurs de l’IUT de Saint-Etienne (université Jean Monnet) se chargeant de délivrer des compléments de formations, et de vérifier le niveau des connaissances des étudiants marocains.

Chaque année, les opérations commencent par un comité de pilotage à Saint-Etienne qui fixe les procédures, les programmes d’échanges et les dates des missions des professeurs marocains et français au sein du réseau. A partir du mois de février ce sont dix missions d’enseignement et de contrôle des connaissances qui s’enchaînent au Maroc, auxquelles s’ajoutent des cours en ligne. Les professeurs de l’IUT de Saint Etienne assurent 161 heures de cours et supervisent 70% des notes du cursus des étudiants marocains. Une fois le programme terminé, les jurys sont arrêtés et les étudiants informés de leurs résultats.

Ce sont 471 étudiants marocains, répartis sur les trois universités partenaires, qui ont été diplômés par l’université de Saint-Etienne en licence professionnelle sur une qualification d’adjoint comptable et financier de PME-PMI en faisant collaborer une équipe de 15 professionnels et professeurs enseignant de la licence de l’IUT de Saint-Etienne avec 39 professeurs marocains.

Depuis, le commencement de cette coopération, un climat de confiance s’est installé, et c’est une forte relation professionnelle réciproque qui s’est développée. Le système que nous avons édifié ensemble, sert aujourd’hui de modèle pour l’étude de faisabilité de quatre autres projets de coopération au dans les domaines de l’industrie, de la maintenance, de l’hôtellerie et de la gestion, sur les IUT de Saint-Etienne et de Roanne.